Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

600full-janis-joplin.jpg

Me and Janis Joplin …

Une histoire d’amour musicale … et impossible puisqu’elle a eu la mauvaise idée de mourir à 27 ans, 3 années avant ma naissance !

Une histoire de sécurité sociale aussi, parce que l’écouter me soigne dans cette période de convalescence, et du coup si la sécu pouvait rembourser sa discographie ce serait chouette !

 

Si il était possible de frotter la lampe d’Aladin et d’émettre un souhait musical ultime (je sais, c’est toujours un peu con-con et puéril … et alors ? c’est grave ?), ce serait probablement d’avoir tenu les baguettes et massacrer mes fûts et cymbales à ses côtés, tout au long de son aussi courte que météorique carrière. Pour elle bien-sûr, mais également pour la période, pour le souffle de l’époque, pour l’intensité du moment, pour l’énergie du «Summer of Love», pour la richesse humaine des instants et des lieux (ça c’est mon côté Diggers), et pour tout le reste …

Je n’ai pas encore lu «Buried Alive : The Biography of Janis Joplin» de Myra Friedman, ouvrage qui semble faire référence chez beaucoup d’inconditionnels de la «Mama Cosmique». Par contre je peux vous conseiller «Sur la route de Janis Joplin» de Jeanne-Martine Vacher, un chouette bouquin aux éditions du Seuil.

Je suis aussi tombé l’autre jour (sur internet) sur un article tiré d’un mémoire ayant comme sujet «Janis Joplin et la contre-culture américaine». Intéressant, on y accède via ce lien : http://ipr.univ-paris1.fr/spip.php?article124

 

Aaaah, et puis au passage, puisqu’il faut bien déboulonner les icônes, puisqu’il faut bien se faire plaisir à défaut de faire plaisir aux autres et puisque «La liberté, c’est juste un autre mot pour dire que l’on a plus rien à perdre» («Freedom’s just another word for nothing left to loose»), alors j’ai osé avec bonheur un petit bidouillage autour d’un de mes titres favoris !

C’est disponible via le lecteur ci-dessous, et si ça vous plait pas et que ça agresse vos chastes tympans, ben on s’en fout, puisqu’il vous suffira alors de vous replonger dans sa discographie officielle pour nettoyer vos oreilles malmenées … après tout c’est pas non plus mon but de ménager vos esgourdes … ;)

Tag(s) : #Article sonore

Partager cet article

Repost 0