Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

freedom to love

Un hippie c'est cool, ça a des fleurs dans les cheveux, ça fume plein de ganja et ça prend plein de LSD, c'est pacifiste, non-violent, ça baise tout le temps avec n'importe qui ... mais c'est pas très "politique" !

Woodstock c'était vraiment super cool, 3 jours de paix, de liberté, de musique, d'amour, de pluie, de boue ... mais woodstock c'était aussi officiellement payant (18 dollars pour les 100.000 premiers, et après c'était porte ouverte devant l'afflux de monde, 400.000 au final), woodstock c'était aussi, déjà à l'époque, un cachet de 18.000 dollars pour Jimi Hendrix !

 

Alors pas la peine de chercher très loin pourquoi on nous a vendu les hippies et woodstock comme LES symboles de la seconde partie des années 60, de ce fabuleux bouillonnement de liberté qui pulsait un peu partout et qui trouvait sa source à San Francisco  ... c'est cool, c'est sympa, pas très revendicatif ni révolutionnaire, déjà gangréné par le commerce et la consommation ... donc déjà moribond ...

 

Penchez-vous donc du côté du festival de Monterey 1967 (entrée gratuite, pas de cachet pour les groupes, tête d'affiche ou pas c'est pareil ...) ou du côté de la "communauté" des Diggers de San Francisco (free shop, free health, distribution de nourriture détournée, théatre engagé, festival gratuit, collectivisme ...), c'est là, à mon sens, que l'on se rapproche le plus d'un idéal de vie, de lutte, de partage, de déstruction/reconstruction, d'égalitarisme ...

Bon après je parle "d'idéal", mais je parle pour moi hein ... y'en a peut-être qui aime payer pour manger, payer pour écouter de la musique, payer pour dormir au chaud et au sec ... et bosser 43 ans de leur vie pour pouvoir payer tout ça ...  Chacun son idéal ^^

 

Un très bon bouquin qui plonge dans le San Francisco de cette période :

"San Francisco, l'utopie libertaire des sixties" de Steven Jezo-Vannier (édition le mot et le reste)

Un autre bouquin en forme de carnet de route, intéréssant pour son côté immersif :

"Oh Hippie days - carnets américains 1966/1969" de Alain Dister (en poche chez j'ai lu)

 

2 pages internet à visiter qui développent plus longuement le sujet de ce petit article :

La première sur les Diggers : http://jerryroad.over-blog.com/article-18803524.html

La seconde sur Woodstock : http://jerryroad.over-blog.com/article-34018179.html

 

Bonne lecture

Peace, Love, Music, Freedom ... Revolution !

 

 

Tag(s) : #Blabla ...

Partager cet article

Repost 0